P1460431

Saint-Clément est un village tout en ruelles étroites et constructions étagées, qui s'étire sur  la rive droite de la Durance, et porte bien haut sa mystérieuse tour...

Cette tour carrée,  appelée aussi  Tour sarrasine, est la propriété de l'archevèque d'Embrun dès 1215 et ne fut sans doute jamais habitée, car elle ne possède aucun aménagement intérieur. Il s'agit d'une tour de guet dotée d'un système défensif  avec ses  archères et l'entrée originelle qui se situait au 1er niveau, rendant plus compliqué l'accès !

 

P1120393

 La tour de Saint-Clément est mentionnée en 1215 comme propriété du chapitre de la cathédrale d'Embrun. Joseph Roman, historien haut-alpin (1824-1940), date la construction actuelle de la fin du XIIIe ou du début du XIVe siècle. Une récente étude démontre que la tour qui ne possède pas d'aménagements de confort tels que latrines, cheminées ou placards a été utilisée aux XIIIe et XIVe siècles avec une fonction très limitée de tour de guet. La tour a été restaurée et la toiture rétablie vers 1970. Une coursière a été aménagée à cette occasion. 

P1120395

 L'accès actuel se fait par une porte ouverte dans le mur nord en rez-de-chaussée, tandis que la porte d'origine en berceau plein-cintre est percée à l'est, à plusieurs mètres d'altitude...

P1120397

La tour devant le fameux pli couché de Saint-Clément ! 

P1120415

La tour est de plan carré et mesure 25 m de hauteur, depuis sa restauration et l'ajout d'une toiture vers 1970

P1450798

Avec des murs de 1,40 m d'épaisseur à la base 

P1450822

Étrécis régulièrement vers le sommet... Il s'agissait de contrer les attaques au bélier. Or, plus on est haut moins il y a de rsiques de ce type d'attaques. 

P1450801

Quatre niveaux d'élévation

P1450808

Au 1er niveau, l'ancienne porte d'accès, très étroite afin de ne permettre le passage que de profil et désarmer les attaquants ! 

P1450814

Au 2e niveau : 2 archères 

P1450815

Au 3e niveau : 6 archères. Au 4e niveau, on distingue des ancrages dans le mur qui devaient supporter un plancher et 6 archères

P1450820

La toiture restaurée et sa coursière en belvédère

P1450825

On suppose que cette tour, qui garde l'accès du territoire depuis le XIIIe siècle, faisait partie d'un ingénieux système de communication entre plusieurs tours de la région. Elle offre un point de vue efficace et somptueux sur la vallée !  Elle est aussi construite sur le seul passage possible de la Durance entre Embrun et Briançon ; le pont de Saint-Clément était d'ailleurs dessiné sur la carte d'Oronce Fine au XVIe siècle.

P1450832

 La tour de Saint-Clément est le dernier poste d'un système de surveillance de la vallée, pour protéger l'Archevêché d'Embrun, qui n'empêcha pas l'invasion du Duc de Savoie en 1692 par le col de Vars. 

Carte de Claude Chaix

On trouve des restes de ces  tours au hameau de Gros d'Eygliers et au Pain de Sucre à Guillestre.

P1450831

 La coursière et le mâchicoulis du sommet de la tour

P1450836

 J'ai pu monter au sommet de cette tour pendant les Journées du Patrimoine 2018, grâce à la visite mise en place par l'association du Patrimoine Guillestrin et son guide Claude Chaix...

P1450838

 La plaine vers Embrun au Sud

P1450843

 Vue du village

P1450846

Alors, pourquoi Tour Sarrasine ?  C'est au VIIIe siècle que  ces Arabes musulmans sont venus à la conquête de ce qui ne s’appelait pas encore l’Europe. Il semble que la figure du Sarrasin soit passée dès le moyen-âge dans la tradition populaire occidentale. C'est sans doute dans  l'architecture simple de cette tour qui ne comporte pas de pierres angulaires que l'on peut trouver l'origine de l'appellation. 

***

Sources :

Pays Guillestrin Merci à Claude Chaix

Châteaux médiévaux des Hautes-Alpes - Marie-Pierre Estienne, Nathalie Nicolas, photographies : Gérald Lucas - 2174. Collection "Les Cahiers du Patrimoine". Cahier N°1. Édition "les Amis des Archives des Hautes-Alpes" et "Éditions de la Librairie des hautes-Alpes"