En écho à l'article sur les noms des rues des Hautes-Alpes, quelques amis du blog m'ont envoyé des photos pour me signaler des rues, plages, chemins, places, île, boulevards, aux six coins de notre hexagone.

Il suffit de suivre les pas des Dames, de Guillestre (Hautes-Alpes) à Cayeux-sur-Mer (Somme), en passant par Pleumeur-Bodou, Penvenan, Paris, Rennes, Marseille, Nancy... 

Car il est écrit que la Journée des Droits des Femmes dure 365 jours  ! 

guilestre 016

À Guillestre, les dames qui travaillaient à l'hôpital passaient par cette place...

guilestre 017

Et aussi par cette rue. Quand en 2000 on a décidé de donner des noms aux rues, les élus ont aimé rendre hommage aux dames... dans leur travail.

20180327_111740-BorderMaker

 Photos : Andrée Seuzaret

À Marseille

20180327_134417-BorderMaker

Le Boulevard des Dames rappelle la conduite héroïque des "dames" lors du siège de Marseille en 1524. 

ile aux femmes morlaix

Photo : Jacques Ibanès 

Penvénan (22) 

La femme est une île. Les marées et la lune bercent ses rives et ses rêves

plage des dames morlaix

 Photo : Jacques Ibanès

À Pleumeur-Bodou (22) : y a-t-il une plage des hommes ?

rue des dames rennes

Photo : Marie-Claude Martin

À Rennes 

 Au XVe siècle, cette rue portait le nom de rue Saint-Denis, à cause d'un prieuré bâti au XIIIe siècle construit sur la muraille romaine et d'ailleurs appelé Saint-Denis des Murs.

Alors pourquoi cette rue Saint-Denis est-elle devenue rue des Dames ? simplement parce que en 1491, la duchesse de Bretagne, Anne de Bretagne,  vient à Rennes et habite à l'Hôtel de la Garde-Robe qui est situé rue Saint-Yves,  qui se trouve dans le prolongement de la Rue Saint-Denis, là où sont logées les dames de compagnie de la duchesse Anne. C'est donc à partir de cette époque que l'on a donné le nom de rue des Dames, en référence aux dames de compagnie de la Duchesse Anne.

— Joël David, Chargé d'odonymie à la Ville de Rennes

rue de la tour des dames 2

Photo : Pierre-Yves Lamballais 

À Paris dans le 9e arrondissement. La Rue de La Tour des Dames. Dès 1494, il est question d'un « moulin aux Dames », supposé être construit en 1320 et situé en cet endroit. À cet endroit se trouvait une tour qui appartenait aux « dames », les abbesses de Montmartre et existait encore en 1821. 

Aux N° 1, 2, 3, 4, 5, 7, 9, plusieurs hôtels particuliers...

Au N° 11 résida le Docteur Charcot

Au N° 13, adresse, durant l'enfance et l'adolescence, chez sa tante, d'un certain Jean-Philippe Smet, alors qu'il débute sa carrière artistique de chanteur avec des membres de son entourage familial, Les Hallidays. Il deviendra célèbre sous son nom de Johnny Halliday

rue des dames paris

Photo : Pierre-Yves Lamballais

Dans le quartier des Batignolles du 17e arrondissement de Paris. Cette rue conduisait à l'abbaye des Dames de Montmartre, dont il ne reste que l'église. Sise à Montmartre, elle fut dotée à sa création de terres agricoles dans les environs, d'un hameau, de vestiges paléochrétiens, de l'église Saint-Pierre de Montmartre, d'une antique nécropole à mi-pente de la butte et d’une petite chapelle consacrée au martyre de Saint-Denis, le Sanctum Martyrium. Ses bâtiments formaient avec les jardins et les vignobles un ensemble de 13 hectares. Lors du siège de Paris en 1590, le relâchement moral de l'abbaye était tel qu'elle fut surnommée par les Parisiens, le magasin des putes de l’armée.

Au 32, le peintre Marcellin Bouton y eut son atelier

Au 44, se trouvait le studio des Dames, studio d'enregistrement qui vit passer Barbara, Sylvie Vartan, Johnny Halliday, Georges Brassens, Renaud, Dalida, Boby Lapointe, etc.

Au 53, l'ancienne usine génératrice de la Société Électrique du secteur de la place Clichy, dont le bâtiment est classé aux MH en 1992

 

Nancy odile vialette

Photo : Odile Vialette

À Nancy, petite rue de 40m environ , La rue des Dames est comprise au sein de la Vieille-ville de Nancy, longeant sur tout son parcours la façade occidentale de la basilique Saint-Epvre. La voie appartient administrativement au quartier Ville-Vieille-Leopold. Une des rues les plus anciennes de la VilleVieille. Elle remonte au noyau primitif qui se forma autour de la place du Colonel Fabien, dite alors place du Chastel. De part et d’autre de cet axe se dessinèrent les rues avoisinantes, jusqu’à la première ligne de remparts (XI°-XII° siècles). Aujourd’hui, la rue des Dames, devenue très large, semble ne plus former qu’une seule et même place avec les places Fabien et Malval, sa fonction de rue n’étant plus guère perceptible. Anciens noms : rue entre les deux places, petite rue des Dames Prêcheresses. A la Révolution : rue de l’Union. Dénommée en 1830. Le couvent des Dames Prêcheresses, ou Dominicaines, fut établi pendant près de cinq siècles, à partir de 1298, dans le primitif château des ducs de Lorraine, sur la place du Colonel Fabien, jadis place des Dames, à l’emplacement des n° 7 et 9, entre l’hôtel de Custines et l’ancien hôtel de Malte (angle de la rue de la Monnaie). Le duc Ferri III abandonna son « Hostellerie ducale » aux religieuses, avant d’aller s’installer dans la Grande Rue, à l’emplacement actuel du Palais Ducal. Le couvent des Dames Prêcheresses fut entièrement détruit à la Révolution. (monhist.free.fr) 

 

baie de somme 098

 À Cayeux-sur-Mer dans la Somme

Sur le Chemin à Femmes du Marais, on rencontre à coup sûr, la nymphe au corps de feu, la sauterelle verte, la grenouille rousse, l'araignée à l'affût. On se penche pour respirer la potentille jaune, l'hémérocalle orange, la renouée bistorte à la corolle de neige rose. On admire en passant l'envol de la perdrix ou bien la bécassine et la jolie mésange...Et parfois une femme, oui parfois une femme...

 

 ***

 Religieuse ou prostituée, résistante ou infirmière, duchesse ou dame de compagnie, la femme est île caressée par les flots ou marais bruissant d'oiseaux d'insectes et de fleurs. Elle marche dans les rues des villes, surgie du passé ou présente au monde, sa robe frôle les plages, les rivages et la terre des chemins.

***

À ceux qui me demandent s'il y a des rues des Messieurs, je réponds qu'un grand nombre d'hommes célèbres ont donné leur nom à des rues... mais très peu de femmes célèbres. 

Un grand merci à ceux qui m'ont envoyé leurs photos spontanément et à celles et ceux à qui j'ai donné une mission "d'envoyés spéciaux" et ont répondu avec empressement : Andrée, Jacques, Marie-Claude, Pierre-Yves, Odile...

Si vous connaissez une rue des Dames, des Femmes, un chemin, une voie près de chez vous... allez faire une photo et envoyez-la moi, je l'ajouterai à cette page...