P1340543

Briançon, 18 mars 2016. Force et sérénité des clochers de l'église Notre-Dame et saint Nicolas, autrefois collégiale, dans un matin briançonnais pur et doux...

A l'intérieur, sous les combles et dans les clochers, c'est l'ambiance bruyante et joyeuse d'un chantier. Nous voici revenus quelques 300 ans en arrière... Au temps des bâtisseurs de Vauban...
Ils sont treize, comme pour la Cène, mais aucun drame ne viendra ternir la vie intense de cette scène...

P1340488

C'est la quatrième tranche des travaux de sécurisation des clochers et des accès pour les futurs visiteurs, où l'on voit bien qu'il y a nécessité...

P1340492

Sécurisation des planchers tricentenaires des combles, afin qu'un pas de plus ne passe pas au travers du mélèze...

P1340494

Il y a huit élèves du CAP MBC (Maintenance des bâtiments de collectivité) : Anthony, Jean-Claude, Jimmy, Kacper, Lucas, Miguel, Walid et Yannis. Quatre d'entre eux sont sous l'échafaudage installé presque au sommet du clocher pour reconstruire les parapets de l'escalier qui mène sous les cloches. Je les photographie, ils me parlent, se présentent, sourient ou se cachent... "C'est un grand atelier, c'est cool, dit Lucas. Un chantier en vrai, ajoute Walid ; ça sort de l'école et on se retrouve tout près du vrai travail des anciens artisans, c'est comme si ils nous donnaient des conseils ! Anthony ajoute : On est heureux de restaurer des choses anciennes..." Moi je leur dis que leurs noms sont maintenant inscrits dans l'histoire de la Collégiale et de Briançon.

Photo : Denis Vialette

Jean-Claude Raymond, 48 ans, ancien boucher, suit une formation CAP MBC, en contrat de professionnalisation, au Greta de Briançon, en alternance avec un emploi de gardien d'immeuble à Vars. Il assiste aux cours du CAP depuis deux ans. Il est heureux de travailler avec les jeunes, tout en restaurant le patrimoine. On lui souhaite de réussir son CAP, mais on n'est pas inquiet ...

P1340517

Il y a Gérard Celse, le professeur, ici à droite. On se connaît bien, c'est la quatrième année que je viens discuter avec l'équipe ! "C'était une volonté de l'Education nationale de "mixer", élèves de CAP et adultes en formation, explique Gérard. Au début, on était plutôt sceptiques, mais aujourd'hui, on apprécie cette richesse. Jean-Claude est parfois absent des cours puisqu'il est en alternance, ces jours-là les élèves sont différents..."

P1340501

Il y a Roger Martin, ici avec Yannis, dans la pièce de l'horloge de 1890 (horloge démontée pour les travaux mais qu'on peut voir ICI). Roger est guide de haute-montagne, moniteur de ski et artisan. Il est aussi un habitué des travaux sur corde, en altitude ou sur les toits et les clochers. Aujourd'hui retraité, il est venu sur ce chantier pour "mettre la main à la pâte". Lui, son rôle, c'est de travailler dans cette petite pièce, qui plonge sur la nef, pour fabriquer une dalle en béton qui supportera un mécanisme d'ouverture de portes, offert par la société Massé, et mis au point au lycée par les élèves de BTS. Sur la dalle, on installera un miroir qui permettra de voir le fameux "Cadran de Vauban" peint sur le plafond de l'entrée de la nef. "J'aime le contact avec les jeunes, j'ai un goût pour la pédagogie, c'est mon ami Robert qui m'a traîné ici et au fond je ne regrette pas !" dit modestement Roger.

 

P1340508

Robert Niksarlian, le voici. Ancien artisan-plombier, ami de Roger, il est aussi bénévole. Sur des lieux comme celui-ci, on n'est pas trop de deux ou trois adultes ! " Je suis ravi d'être ici. Je donne aussi des conseils... c'est un bonheur de se retrouver sous les combles et dans les clochers de la Collégiale sous laquelle nous avons grandi. Peu de monde a eu cette chance à Briançon. Et puis c'est un plaisir d'être partenaire de Denis, avec sa passion et son investissement !" Ici, on refait le plancher, parce que, à travers cette lucarne, on aperçoit le lanterneau du clocher Est et sa petite cloche de 1664, invisible par ailleurs. Les guides du patrimoine et les visiteurs devraient apprécier ce beau point de vue.

P1340496

Justement, Denis, le voici, au détour d'un escalier enneigé ! Lui, c'est le coordinateur du projet scolaire "Horloges d'Altitude". En phase avec le travail pédagogique des élèves, il tisse un véritable réseau de partenaires, tuteurs, anciens élèves ou parents d’élèves, sur les différents sites « coups de cœur » du projet, ici à la Collégiale, mais aussi aux Vigneaux, à Marseille ou à Venise ! (retrouver la plupart des "projets" ICI)

P1340504

Il y a aussi, il ne faudrait pas l'oublier, ce magnifique ouvrage du XVIIIe siècle, les combles en mélèze.

P1340511

Bonne humeur, activité joyeuse, bruits divers, de scies, de perceuses, de marteaux, de rires... C'est tout cela aussi ce chantier, avec en toile de fond, l'amitié, le dynamisme, le mélange des générations, et loin derrière, le regard bienveillant des artisans et des compagnons du siècle de Vauban...

P1340539

A bientôt Roger et les autres...

Les autres accompagnateurs retraités, cette année, ce sont Daniel Fonquerne, Daniel Rignon, Dieter Burgel, Jean-Pierre Fabre, Yves Jurie des Camiers et Yves Vincent. En effet chaque jour de chantier, les accompagnateurs se relaient selon un planning précis.

signature du chantier de l'année dernière

Ce chantier scolaire, sur un site UNESCO, est supervisé par l’ABF, le conservateur du patrimoine, les services techniques, et bien sûr la paroisse qui est l’affectataire de l’édifice. Les matériaux et certains outils sont financés par la ville de Briançon dans le cadre d’un partenariat avec le lycée.

Soulignons aussi l’aide du Rugby Club de Briançon qui transporte les élèves des Garcins à la Collégiale avec leur minibus, quand celui du lycée n’est pas disponible. Une belle chaîne d’amitié...

Toutes les petites photos sont "agrandissables".