Raconter l'histoire d'une région, le Nord des Hautes-Alpes, les Écrins, le Piémont, à travers celle de bandits, les frères Baudissard, se replonger dans ce début de XXe siècle, dans la Première guerre mondiale, avec ses "vies bousculées", celles des soldats et celles de leurs familles, voici l'objet de ce livre de Quebeuls, auteur de bandes dessinées, illustrateur, infographiste, créateur d'objets décoratifs divers.

Ce livre n'est pas une bande dessinée, mais un récit historique richement documenté et magnifiquement "dessiné" : 

Le dessin de Quebeuls est riche, lumineux, en mouvement.

Émouvant.

 

empreintes

 

D'emblée la couverture nous décoche une émotion à la limite de la peur : décor de montagnes inquiétant, couteau, fusil, bandits aux visages patibulaires (mais presque !). Seule la poule semble offrir une pointe de légèreté avec sa couleur blanche et sa drôle d'expression. Elle est l'illustration de ce que furent surtout ces frères-bandits, les Baudissard : des voleurs de poules...

Et puis, on découvre en ouvrant ce livre, des histoires dans l'Histoire, celle de l'Italie et du Val Chisone (Piémont) au village de Mentoulles, celle de l'Italie du "Nouvel Etat" de 1861, avec ses problèmes économiques, et sa "Guerre des brigands", révolte contre la misère, contre une politique qui affame les Italiens, les pousse aux émeutes, violemment réprimées. Des millions d'Italiens émigrent vers des pays plus accueillants. 

Briançon et l'usine de la Schappe et L'Argentière et ses grands travaux nécessaires à la création d'une usine d'aluminium attirent trois des frères Baudissard, nés à Mentoulles dans le Val Chisone...

Les journaux de l'époque, des documents d'archives de carabiniers et de gendarmeries, judiciaires et personnels, ont permis à Quebeuls et Corinne Leduey de remonter la piste de ces bandits, les Baudissard, derniers représentants de cette génération de réprouvés qui trouvèrent refuge dans la montagne et dans la désertion de la terrible "boucherie" que fut la Première guerre mondiale. 

Même s'ils ont évolué du petit larcin au crime sordide, Alessandro, Luigi, Ernesto et Pietro sont certainement d'autres victimes de politiques colonialistes, anti-sociales, engendrant misère et exploitation des femmes, des hommes et des enfants, qui marquèrent ces années sombres du début du XXe siècle, en Italie, en France, en Europe, dans le monde entier...

*

Ce livre est édité par Éditions du Fournel, 179 pages, couverture souple, 22€. 

En vente dans les librairies des Hautes-Alpes et chez votre libraire si vous lui demandez de le commander...

En vente également sur les sites de vente par internet. 

***

Quebeuls et Corinne avaient déjà commis deux bandes-dessinées sur le sujet :

blog5

 

*

Pour la bibliographie, citons :

Histoire de la bande Baudissard 1910-1923 par Louis Reynaud, aux éd. du Fournel, publié par l'Association Patrimoine Roche de Rame.

L'autre versant - René Siestrunk - 2006 - éd. Transhumances
Un livre sur l' immigration italo-piémontaise dans lequel est consacré un chapitre sur l'histoire des Baudissard.

*

117463147

 

Le blog de Quebeuls en cliquant sur l'image ci-dessus...

 

01-L'Argentière au temps des Baudissard