Ce "papier" publié le 29 mars dernier a-t-il servi à allumer le feu  ?  Nul ne sait, mais ce matin, je suis triste... L'art éphémère est-il  victime d'avoir voulu s'immortaliser ? Je suis sûre que le prunus rose a pleuré tous les pétales de son corps...Voici un commentaire envoyé par Ricarda Ailloud. Une occasion (hélas) de revoir cet arbre frileux et son habillage d'art éphémère (Ô combien) :

Merci Sylvie, d'avoir "immortalisé " ce moment, car ce n'était qu'un moment ...de grâce, l'arbre a flambé cette nuit, à minuit moins cinq , quelqu'un a mis le feu et c'était son dernier moment de gloire, de flamboyance... Les pompiers sont venus éteindre l'incendie : pas de place pour la poésie ici aujourd'hui... on va le couper...peu importe, il renaîtra, d'une façon ou d'une autre ! Je suis cependant bien triste : quoi de plus insolite (...et de plus absurde) que de mettre le feu à un arbre habillé, le 8 avril, la nuit, à minuit moins cinq !

***

"Et si l'arbre brûle"... reste la lumière

P

P1400155

Quand mars est gibouleux, 

le vieil arbre est frileux !

P1400156

Le très vieux robinier  (qui se prenait pour un vrai acacia),

savait bien qu'en montagne le printemps fait de fausses sorties

et l'hiver de vraies apparitions

C'est pourquoi il s'était bien couvert...

P1400122

"On n'est jamais trop prudent" avait murmuré ce montagnard averti au prunus tout endimanché de dentelle rose

qui le snobait tout à côté sur son rond-point 

Et voilà ce qui était arrivé dans la nuit du 25 au 26 mars... 

P1400157

Même la tour de l'horloge aurait bien aimé s'emmitoufler dans un joli châle multicolore

comme notre robinier-faux-acacia 

P1400159a

Qui exhibait rayures et fourrures et portait même de la dentelle rose...

P1400160

Et le voilà qui se trémousse, et le voilà qui fait le beau

devant le tout jeune prunus et son panache rose...

— Tu as eu de la chance, jeune écervelé, 

la neige n'a fait que broder un peu plus de rose sur tes branches

elle a rehaussé tes couleurs 

et illuminé ta toison 

quand moi, j'use d'autres artifices, 

offerts par ma talentueuse voisine.

 ***

La talentueuse voisine du robinier-faux-acacia  s'appelle Camille. L'arbre a fini sa vie il y a 2 ans maintenant, mais les arbres ne meurent jamais vraiment... Camille a lancé une recherche pour récupérer des restes de laine dans les tiroirs... l'idée ètait de tricoter... tricoter... tricoter... tant qu'il y avait de la laine et réaliser son projet d'étudiante en arts plastiques. On peut encore lui donner ses vieilles pelotes de mohair, les restes de laine rouge du pull du petit dernier, le rose et le gris de l'écharpe de la cousine ou le bleu et le vert des chaussettes de maman.

Pour un don de laine : Camille Ailloud : 06-62-37-19-96  

kkk