17_11_2012_039 

Photo : Château-Ville-Vieille (Queyras)

A La Roche-de-Rame (Pays des Ecrins)

Le jeudi et le soir après l'école, les enfants se réunissaient à la descente des Crozes, pour faire du ski ou de la luge. Bien que très occupés à la maison, les jeunes avaient le dimanche pour aller skier. Certains se servaient de douves de tonneaux. Au milieu, des lanières de cuir tenaient le pied. Les skis étaient faits de planches de frêne mises dans l’eau chaude pendant 48 heures, pliées avec une presse pour former la spatule. La piste la plus fréquentée était celle des Crozes, aux Gillis.

A Pra-Reboul on skiait dans la côte de la Balmette qui était sans arbres. Les vignes de ce hameau ne permettaient pas de faire du ski. Luge, bob, patins sur le lac, et même hockey sur la route gelée composaient les jeux d'hiver. Les adultes avaient d'autres "jeux" : déneigement avec un cheval attelé au chasse-neige, taille de la glace du lac à la scie "passe-partout". Les blocs de glace étaient transportés en train jusqu'à Marseille où on les utilisait pour conserver la viande. Déneigement "rémunéré", enfin, de la gare et des voies de chemin de fer.

Témoignages recueillis à La Roche-de-Rame chez des personnes nées entre  1912 et 1932 par Colette DUC - site de l'association Patrimoine de La Roche-de-Rame.

skis anciens