P1420279

 Lorsque l'on marche dans la forêt de Boscodon, on peut accrocher d'un regard, sapins et érables, cimes d'automne et ville d'Embrun.

P1420281

Dans notre dos, la fontaine de l'ours...

P1030765

On raconte qu'en l'an 605, l'Evèque de Gap Arey qui s'en revenait de Rome, fit une rencontre avec un ours, qui mit en fuite un des boeufs de l'attelage. Nullement intimidé, l'Evèque intima à l'ours de prendre la place du boeuf sous le joug. L'ours obéit, et l'équipage reprit sa route vers Gap.

L’équipage dut faire une halte forcée aux Crottes (aujourd'hui, village de Crots), par suite d’une terrible crue du Boscodon. Pendant que le prélat tuait le temps par de pieuses méditations, l’ours s’en allait faire de longues incursions à travers l’épaisse forêt environnante. En creusant, il mit à jour une source d’une extrême fraîcheur et d’une grande limpidité et se promit d’y revenir une fois sa mission terminée.

Une grande affection naquit entre l'animal et le prélat, si bien qu'une place fut réservée à l'ours par les chanoines dans les stalles de la Cathédrale de Gap. Le bon peuple de Gap lui offrit même une chaîne d'or et d'argent !

Un peu avant de mourir, Arey confia un grand secret à l'ours, qui rongé par le chagrin, retourna près de sa fontaine...

P1420266

Bien plus tard, après la construction de l'Abbaye de Boscodon, les moines trouvèrent les restes de Messire Brun et sa chaîne près de la source.

P1030761

 Ils aménagèrent une petite grotte pour abriter la source et une sépulture pour l'ours, mais perdirent la chaîne d'or et d'argent dans la forêt...

P1420284

Longtemps après, l'Abbaye ruinée commença à renaître de ses cendres, et on trouva un parchemin sur lequel on put lire le secret de l'Evèque Arey :

Quand Boscodon revivra 

Forme à jamais tu reprendras 

Et vers la fontaine retourneras 

De tes bijoux paré le grand torrent apaiseras.

P1420275

Depuis, le fantôme vivant de “Messire Brun”, lourde silhouette, déambule dans les profondeurs de la forêt de Boscodon à la recherche de sa chaîne. Lorsqu’il l’aura retrouvé, cesseront les dévastations des terribles torrents de Bragous et du Boscodon. (D'après R.Cézanne).

P1050102

Cette fresque très abimée d'un des transepts de l'église de la Transfiguration de Saint-Sauveur, village au-dessus d'Embrun, semble raconter la légende de l'ours : On devine  de par l'utilisation de "cases" (terme de bande dessinée)  qu'une histoire est racontée ici. Des sabots d'animal, une roue, un personnage avec une mitre et un grand animal, certainement un ours (animal noir assis à gauche), orientent vers l'identification de cette légende. (Clic sur la photo pour agrandir)

P1030750

Parfois à sec, le torrent de Boscodon connaît des crues très violentes, caractéristiques du bassin de la Durance. Celle de juin 1998 a charrié un bloc rocheux de 250 m3.

L'homme a tenté de le domestiquer, mais en vain. Plusieurs murs-barrages ont été établis le long de son cours et de ceux de ses affluents, mais ils sont régulièrement submergés. Il est franchi par plusieurs ponts, souvent endommagés.

P1030760

 La fontaine de l'ours est accessible en voiture depuis l'Abbaye de Boscodon, après 5 km de piste. Un parking et des espaces pique-nique y sont aménagés. Elle est aussi le point de départ ou d'arrivée de nombreux sentiers : le Tour du Lac de Serre-Ponçon, le sentier des Pyramides et le sentier de Charance. Le sentier pédagogique des fourmis est balisé de nombreux panneaux explicatifs sur la faune et la flore de la forêt. A explorer avec des enfants, qui n'ont pas peur de croiser Messire Brun !

P1420276

***

Sources...

http://www.basecommunale.paca.developpement-durable.gouv.fr/pdf/fiches/sites_classes/93C05019.pdf

Wikipedia