Ferdinand_Marrou

Ferdinand Marrou est né le 26 janvier 1836 à Vaucluse, hameau de Montjay (Hautes-Alpes), entre Serres et Saint-André de Rosans. Il est un exemple d'autodidacte. Placé en 1850 comme apprenti serrurier chez le Père Chabal à Serres, en face de l'église, il restera 15 mois et continuera son apprentissage à Gap chez un ferblantier, jusqu'à son départ pour Lyon où il se formera en ferronnerie d'art. Il passera ensuite dans différents ateliers de Paris et Rouen, où il s'installe à son compte en 1868, aidé par l'armateur Depeaux, qui l'avait remarqué. 

Il travaille alors avec de grands architectes à l'embellissement de la ville de Rouen, on lui doit des clochetons de la cathédrale Notre-Dame de Rouen du clocher de l'église Saint-Romain et des épis de toiture du Gros Horloge et de la tour Jeanne d'Arc à Rouen et de ferronneries au Palais Bénédictine à Fécamps. Lors de l'Exposition universelle de 1889,  Marrou obtient la médaille d'or pour une fontaine en fer forgé. Son atelier périclite avec la Grande Guerre. Ses obsèques, en 1917, seront l'occasion d'un discours dithyrambique sur l'artiste. Il repose au  cimetière monumental de Rouen.

 

P1270998 P1280001 

Dans sa région natale, son oeuvre est très modestement représentée : on lui doit la colombe qui surplombe la chaire dans l'église Saint-Arey de Serres...

coq

Et le coq du clocher de l'église.

P1280494a

On lui attribue la balcon en fer forgé d'une maison qui aurait appartenu à son neveu, au n°56 de la rue Henri-Peuzin à Serres.

photo : Généanet

Il est enterré à Rouen dans le tombeau-sarcophage qu'il a lui même exécuté, en cuivre repoussé, posé sur un socle de marbre...

 ***

Sources :

Wikipedia

A la découverte de Serres, Les Amis du Village Touristique de Serres, Gap, 2012

Geneanet