chapelle_st_jean_baptiste___eygliers__5_

Sur la chapelle des Combattants à Eygliers (Guillestrois) 

 

"Dans ce moment de panique, je n'ai peur que de ceux qui ont peur." Victor Hugo - Choses vues.

C'est facile de dire qu'il ne faut pas avoir peur, que la peur engendre la haine... surtout quand on vit dans un village des Hautes-Alpes...

La peur, il faut d'abord pouvoir l'accueillir, l'inviter à entrer, pour mieux la connaitre et mieux pouvoir la foutre dehors. 

Combien de fois avons-nous entendu ou lu les mots "guerre", "même pas peur", "vivre ensemble" ces derniers jours ? Etonnant. Tout cela se mêle et s'enchevêtre jusqu'à plus soif (allons prendre un verre en terrasse), des mots qui s'entrechoquent comme les pierres du torrent (comme les glaçons dans le verre...) et dont on ne sait plus trop ce qu'ils charrient...

Beaucoup d'entre nous ont un ami, une soeur, un enfant, une connaissance... qui était là-bas, ce jour-là ou les jours d'avant. Qui vit à Paris ou Marseille, qui frôle la peur au quotidien. Les témoignanges dégringolent, nous assaillent, nous bouleversent, 

Pourtant c'est le mot Paix que je voudrais entendre. Le mot Paix intrinsèquement lié aux mots "Culture", "Poésie", "Connaissance", "Education", "Démocratie", "Liberté", "Fraternité", "Patrimoine", "Nature", "Accueil", "Amour", "partage"... toutes notions qui sont autant de valeurs que nous transmettrons à nos enfants, seulement si nous les avons reçues et si nous savons les préserver. Et qui font que nous sommes des Êtres Humains.

Tous ceux qui oeuvrent pour ces valeurs sont des "Passeurs de Paix". Je continuerai à alimenter ce blog avec cette idée qu'il est un "Passeur de Paix", une antidote à la peur et partant, à la haine.

Je veux rendre hommage aux victimes et aux témoins des attentats de Paris ainsi qu'à leurs familles, à ceux qui les ont secourus, soignés, rassurés, accompagnés et qui le font encore...