P1220036

Dans le vallon de l'Eychauda, la petite chapelle Saint Jean fait la belle au milieu des fleurs des prés...

P1220037

En ce début de mai, au hameau de Chambran, à 1700 m d'altitude, les crocus lui font un tapis blanc et mauve

P1220040

Simple et dépouillée, à l'extérieur comme à l'intérieur, dans ce hameau autrefois habité l'été pour l'estive, la chapelle pouvait servir de refuge, alors la porte reste ouverte.

P1220099

La gagée des champs (Gagea villosa) éparpille ses petites étoiles jaunes sur le pré.

P1220154

La gagée, du genre gagea, de la famille des liliacées, avec ses longues feuilles, ses 6 tépales jaunes (parfois blancs) en forme d'étoile, fait l'objet d'arrêtés de protection en France et dans les pays voisins (Espagne, Italie notamment). Elle a été décrite en 1806 par Richard Anthony Salisbury (1761-1829), botaniste anglais qui s'opposa à la classification de Carl Von Linné et dédia cette fleur à Thomas Gage (1781-1820), botaniste anglais, lui aussi.

P1220101

Le vallon de l'Eychauda, avec au fond, la Cucumelle. De l'autre côté, les pistes de Serre-Chevalier.

P1220102

Une date sur la pierre : 1731. Sur le seuil de la chapelle, une fontaine.

P1220105

L'ancienne laiterie... 

P1220148

a pris des couleurs, elle est  devenue buvette,

P1220144

sous la Cucumelle, qui culmine à 2698 m.

montage

 Après la pluie, avec un peu plus de neige sur les sommets, les cascades s'enflent, les marmottes sifflent...

P1220159

Sur les hauteurs de Pelvoux, dans le Massif des Ecrins,

P1220103

 c'est le départ de randonnées en direction du lac de l'Eychauda, du col de l'Eychauda, de la Cucumelle, du Col de la Pisse, du Clot la Selle.... 

P1220163

Tandis que plus bas, dans le sous-bois, explose la primevère-coucou 

P1220174

Et s'épanouit la fétide hellébore 

P1220177

à la corolle toujours verte...

P1220120

Dans le beau Vallon de l'Eychauda, au printemps...