11006467_10206134933751812_492727116344200551_n 

Photo : Pascal Coquelet

Une balade a conduit mes pas jusqu'ici, au bout du village de La Roche de Rame. J'ai traversé le village depuis le lac jusqu'au hameau de Géro, soit un peu moins de deux kilomètres. J'ai fait le tour du lac. C'était l'hiver, il était pris dans la glace, les pédalos étaient rangés, on ne les sortirait pas avant l'été. Je rêvais en passant devant le ponton déserté, à ces délicieuses balades sur l'eau à la vitesse de deux ou trois kilomètres à l'heure, au soleil de juillet, avec les libellules qui voletaient entre les tiges des roseaux à plus de quatre-vingt kilomètres à l'heure. Malgré la proximité de la route nationale, le bruit des voitures et des camions qui passaient à soixante-dix kilomètres à l'heure ne troublaient pas la paix de ce lieu figé dans l'hiver. Il faisait doux, j'ai cheminé tranquillement, à la vitesse du photographe, c'est à dire un peu moins de quatre kilomètres à l'heure. Un cycliste m'a fait signe en me doublant, à douze ou treize kilomètres à l'heure. Parfois, une longue rue déserte me faisait presser le pas, avec des pointes à huit kilomètres à l'heure. A la chapelle Saint Roch près de son rocher du Ristouras, je me suis arrêtée pour faire quelques photos, quand une mobylette a manqué me renverser, lancée bruyamment à soixante kilomètres à l'heure.  Alors la route est devenue sentier, disparaissant entre des murets de pierre sèche. Dans un pré couvert de neige, j'ai fait cette découverte. Rêvant encore de s'élancer comme autrefois à plus de soixante kilomètres à l'heure, la Citroën C4 plateau de 1930/31 s'était immobilisée là. Elle avait laissé la rouille la dévorer un peu, elle avait perdu le brillant de ses chromes et la gaieté de ses couleurs. Insolite silhouette, elle a fait revenir un passé pas très lointain...

*

arr_t__municipal_la_roche_de_rame

Arrêté réglementant la vitesse de tous les véhicules dans la traversée de l'agglomération, Commune de La Roche-de-Rame. 9 septembre 1921

Nous, Maire de la Commune de La Roche-de-Rame :

Vu les articles 97 et 98 de la loi du 5 avril 1884

Vu le décret du 27 mai 1921 relatif à l'usage des voies ouvertes à la circulation publique.

Considérant, vu l'étroitesse de la route nationale n° 94, ses contours brusques et ses descentes, que les automobiles ne peuvent dépasser une allure très modérée sans causer d'accidents et sans être un danger permanent pour la population.

Arrête 

article 1er : Les bicyclettes, les motocyclettes, les voitures automobiles et tous autres véhicules, ne devront pas dépasser la vitesse maxima de huit kilomètres à l'heure dans la traversée de l'agglomération de la commune.

article 2e : Le garde champêtre et tous autres agents de la force publique sont chargés de l'éxecution du présent arrêté.

 *

Merci à Pascal Coquelet et à Colette Duc qui a déniché cet arrêté municipal de 1921.