P1120861

L'église St-Pierre et St- Paul des Hières "a été construite au début du XVIIe siècle (comme le rappelle la date de 1607 du clocher), sur un remblai de pierre en raison de la déclivité du terrain. Méconnue du public, elle mérite le détour avec un clocher roman-lombard sur trois niveaux, avec baies géminées et arcatures, couronné d'une flèche de tuf à huit pans, cantonnée de mitres d'amortissement et d'une boule de cuivre surmontée d'un coq."* C''était avant juin 2002, quand l'église avait encore son coq, avant qu'un mouvement maladroit de grue n'emporte la moitié de la belle flèche en tuf...

* Alpes-guide.com

entree_de_l_eglise

Après un portail roman simple devant lequel on a installé, à la place de l'ancien cimetière, la meule du moulin de Valfroide et tout près du Monument aux Morts en tuf adossé au mur du clocher, 

P1120781

on croise un joli bénitier orné d'une tête sculptée.

les_hi_res_1

Voici la nef constituée d'une fausse voûte en berceau. Le choeur est voûté également en berceau et la sacristie en cul-de-four. 

P1140667

Une tribune sur le mur ouest de la nef, dans laquelle se trouve un "trésor", à découvrir dans un prochain article...

les_hi_res_4

Au plafond, une série de toiles peintes offertes en 1715 par Jean Berthet, marchand de Bologne et originaire des Hières.

l_eglise_et_le_cimeti_re1

Saint Pierre, Saint André, Saint Paul et Saint Léonard entourent une Vierge de Gloire.

les_hi_res_5

Sur la voute du choeur, un décor peint du XIXe siècle.

les_hi_res_7

Vue plongeante sur la nef depuis la tribune.

les_hi_res3

Chemin de croix du XIXe siècle sur le balcon de la tribune.

P1140659

Sur la fenêtre du mur sud du choeur, un vitrail en forme "d'oeil de boeuf" représentant les armes de France et de Navarre, surmontées d'une couronne royale.

P1140660

Le tout est encadré par les colliers du Saint-Esprit et de Saint-Michel. Une représentation héraldique rare du XVIIe siècle, hommage au rapprochement entre catholiques et protestants, voulu par Henri IV et scellé par l'Edit de Nantes. 

l_eglise_et_le_cimeti_re2

Des fonts baptismaux en marbre, dont le pied est sculpté d'un serpent croquant une pomme, ont été offerts à la paroisse avant la 2ème guerre mondiale. 

P1140674

Le très ancien baptistère, creusé dans un bloc de grès très tendre ou "molasse" fut alors installé dans les alpages pour servir d'abreuvoir aux animaux...

P1140669

Un passionné du hameau de Ventelon voisin le récupéra pour en faire une fontaine, près de la chapelle, sur la place du village. Ce baptistère-bassin est classé aux Monuments Historiques depuis le 15 mai 1949 et permet de clore cet article sur une note "insolite" !

P1140672

****

D'autres articles :

Le hameau des Hières cherche son coq

L'horloge du début du XVIIIe siècle