P1100426 

Tout les haut-alpins connaissent la Place Jean Marcellin (sculpteur gapençais 1821-1884) au centre ancien de Gap...

P1130883 

Avec sa fontaine, pas encore en eau...

P1100424

P1130891 P1130893

... Ce qui m'a permis de photographier les 4 médaillons de son pilier central : La Porte Lignole, aujourd'hui détruite et les  portes de la Ville de Gap,

P1130894 P1130892 

L'église Saint-André des Cordeliers et le sculpteur Jean Marcellin. 

P1130896

Mais qui connaît la Tour de l'Horloge ? A part ce pigeon qui niche probablement là-haut...

P1130884a

Construit en 1400, l'Hôtel de Ville s'appelait Maison du Consulat, la tour qui possédait un jaquemart et une cloche Martel de 200 kg, s'appelait "Tour de l'Horloge". 

P1100428

Fin juillet 1692, sous le règne de Louis XIV, les troupes du Duc de Savoie viennent guerroyer dans les Hautes-Alpes avec 40 000 hommes. Guillestre, Embrun, Chorges, La Batie-Neuve sont pris, et le 30 août cette armée arrive à Gap. La population a déserté la ville qui est pillée. Les élus se sont réfugiés à Sisteron, emportant avec eux les archives de la ville. Heureuse initiative car vers le 12 septembre, les soldats mettent le feu à Gap. Les maisons étant pour la plupart recouvertes de toit en chaume, l'incendie se propagea à grande vitesse, et l'Hôtel de Ville et la Tour de l'Horloge furent détruits par les flammes... Ils sont reconstruits à partir de 1700  Rue du Colonel Roux, les travaux sont terminés en 1743.

Source : Jean-Pierre Jaubert - magazine de la Ville de Gap - hiver 2012 - n°16 - 

P1100430a 

Sur la façade, la date de la construction gravée dans la pierre et sur les consoles qui soutiennent le balcon, trois roses... Symbole de Grenoble, les ouvriers s'étant trompés en pensant qu'elles représentaient les armoiries du Dauphiné ! Sur l'imposte, le blason de la ville de Gap : 

600px_Blason_Gap

azur, à un château d'or crénelé maçonné de sable, sommé de quatre tours du même, couvertes en pointe."

Les deux tours couvertes symbolisent le pouvoir ecclésiastique, les deux tours crénelées le pouvoir civil. Ces armoiries ont été concédées par le roi au XVIIème siècle.

P1110832

 P1100436 

A l'intérieur, un somptueux escalier...

P1100433 

Un tableau avec la liste des Maires de Gap de 1790 à nos jours... (pas très à jour, ce tableau... Mais le Maire a été réélu en mars dernier.)

P1110825 

Au sol, sous l'escalier, une plaque posée le 31 décembre 1999.  Les gapençais de l'an 2000 ont écrit des Messages aux Gapençais de l'an 2100 et les ont enfermés sous la plaque. Elle sera ouverte le 31 décembre 2099, pour le bonheur de leurs  petits-enfants et arrières-petits-enfants... C'est Bruno Cuffini, fondeur d'art, qui a signé cette oeuvre insolite...

P1100432 

Dans le hall, le buste de Jean Marcellin, sculpteur gapençais, qui fera l'objet d'un prochain article.

 P1110820   P1110819

Cette page se referme sur notre sculpteur, mais bien-sûr, nous allons emprunter le bel escalier pour monter ensemble dans le clocher de cette tour et découvrir l'horloge Odobey du XIXe siècle et la cloche Vallier de 1700.

P1110657

(à suivre...) 

______________________

Le beffroi : l'horloge Odobey et la cloche  Vallier