P1130384

Le 14 mars 1669, il parait qu'il faisait très beau, un peu comme aujourd'hui. La jeune bergère Benoîte Rencurel gardait son troupeau sur les pentes de Puy-Cervier. Elle regardait en-bas, les vignes qui couraient sur les versants bien exposés de la Vallée de l'Avançon. Le matin-même des villageois avaient offert à Benoîte de tailler la vigne de sa mère. Car ici on sait bien que la vigne, on la taille tôt, on la taille tard, mais on la taille en mars !

Jarjayes_20140407_00027

Benoîte vivait avec sa mère dans une profonde misère depuis que son père était mort l'année de ses 7 ans. Elle avait été forcée de gagner son pain comme gardienne de troupeau. La Vierge lui était apparue  une première fois en 1664, lui ordonnant de chercher au Laus une petite chapelle, où flotteraient de suaves odeurs, et de venir l'y prier. Là, Benoîte lui parlait et la voyait très souvent.

P1130385

La bergère se rendit à la chapelle et y passa la nuit en prière. Au matin, la Vierge lui apparut et remplit de roses son tablier.

P1130390 

Benoîte les offrit  aux ouvriers qui s'étonnèrent de roses aussi précoces.

P1130390a

Elle conserva les roses avec toute leur fraîcheur dans un coffret pendant 15 ans...

Valserres_20140407_00024

On aperçoit la chapelle au-dessus de la route des fruits et des vignes,qui serpente de Tallard à Chorges. Un court chemin  franchit un vieux portail, délimitant un enclos où on découvre avec émotion un cimetière à l'abandon.

Valserres_20140407_00019 

Jarjayes-20140407-00006 

Jarjayes-20140407-00007 

P1130386

P1130392  

Un charmant cimetière où les vieilles pierres résistent encore un peu à la végétation 

 

 

 

 

 

Valserres-20140407-00010

 Valserres-20140407-00012 

 Où les ronces enlacent les grilles rouillées, les grilles qui enferment de petits jardins, avec des noms qu'on devine encore pour peu qu'on écarte les lianes acérées, les feuilles des iris sauvages, les jonquilles éplorées... 

 

P1130387 

Et puis il y a ce banc, posé devant la grille d'une vieille tombe, humble et accueillant, pour un moment de silence  avec le bourdonnement des insectes et la rumeur de la vallée.

P1130395

Ici, il y a toujours des roses, faites pour se conserver des années...

Jarjayes_20140407_00014

Elles sont en tissu !