1914... 2014

Hautes-Alpes insolites va apporter sa petite contribution à la célébration du centenaire du début de cette "maudite guerre", en publiant régulièrement des photos de monuments aux morts, plaques, cartes postales, découverts dans le département.

La 1ère guerre mondiale a fait, rien que dans les cantons de Briançon-nord et Briançon-sud, qui regroupent 8 communes : 273 tués, soit 2,5% de la population de 1891, et 2,3% de la population de 1911. 140 morts pour Briançon, 27 morts pour Villar-Saint-Pancrace...

Pour le département des Hautes-Alpes, ce nombre passe à 3,5% de la population de 1891 et 3,8% de la population de 1911. 

http://www.grande-guerre-1418.com/index.php?option=com_content&view=article&id=63:cantons-de-briancon-nord-et-briancon-sud-hautes-alpes&catid=53:provence-alpes-cote-dazur&Itemid=27

J'ai eu envie de commencer par un monument ou une inscription pacifiste, je n'en ai pas trouvé dans les Hautes-Alpes. Il existe un monument aux morts pacifiste chez nos voisins de Château-Arnoux (Alpes-de-Haute-Provence). Sont représentés un homme très jeune et sa mère. La femme tend le bras vers la liste des morts, en pleurant, l'homme brise une épée sur sa cuisse. Gravé dans la pierre, on peut lire ce poème :

PAX... VOX POPULI Passant incline-toi devant ce monument !...

Vois cette femme en deuil montrant les hécatombes
Ses yeux taris de pleurs, scrutent au loin les tombes
Où dorment tant de preux, victimes du moment !...
Ils firent ces héros le solennel serment
De fermer à jamais les noires catacombes
Arrière, disent-ils, les obus et les bombes
Et sois bénie, ô paix, sœur du désarmement !...
Passant, incline-toi ! Regarde cette mère !...
Elle clame à son fils : « la gloire est bien amère
La gloire, ô mon enfant, est là, chez nos grands morts
Mais, sache désormais, que la guerre est un crime
Qu’elle laisse après elle, à de cuisants remords,
Ceux qui firent sombrer les peuples dans l’abîme.

    Victorin Maurel, maire de Château-Arnoux (1868-1935), instituteur.

 

P1100091

 Château-Arnoux : "L'épée brisée" photo tirée du livre : "Autour des monuments aux morts pacifistes en France", de Danielle et Pierre Roy, édité par Fédération Nationale Laïque des Associations des Amis des Monuments Pacifistes, Républicains et Anticléricaux.

"Une souscription publique est lancée dès 1921, mais c'est seulement sous l'impulsion de Victorin Maurel, un des membres fondateurs de la Ligue des Droits de l'Homme, instituteur à la retraite et maire de son village natal à partir de 1925, que le monument devient une réalité. Un marché de gré à gré est passé le 24 juillet 1928 avec le sculpteur Alfred Salvignol, installé à Nice, auteur d'un certain nombre de monuments aux morts dans la région. La personnalité du maire est déterminante dans le choix du sujet. Au pied d'un obélisque, une mère éplorée montre la liste des morts à un jeune homme debout brisant un glaive sur ses genoux, comme pour nous dire "plus jamais ça". Le sommet de l'obélisque est orné d'un globe terrestre entouré d'un rameau d'olivier. Une inscription en latin "Pax, Vox Populi" suivi d'un poème de Victorin Maurel, gravé sur le socle confirme la volonté de l'auteur de dédier ce monument à la Paix.
Ce groupe sculpté est radicalement différent de tous ceux qu'Alfred Salvignol avait réalisé auparavant, comme si l'artiste avait respecté scrupuleusement la volonté du commanditaire. 
Le monument de Château-Arnoux est un des rares exemples de monuments aux morts de la Grande Guerre d'inspiration pacifiste à la fois par le sujet et par les inscriptions." (http://www.culture.gouv.fr/paca/dossiers/protections/04/chateau_arnoux/monument_morts/monument.htm)

La Libre Pensée avec d’autres associations pacifistes s’y réunit chaque 11 novembre pour obtenir la réhabilitation collective des “fusillés pour l’exemple” par la République.
Celle du 11 novembre 2012 dans le Dauphiné par Luc Chaillot: http://www.ledauphine.com/haute-provence/2010/11/12/l-autre-11-novembre

 

Si vous êtes en pocession de cartes postales des Hautes-Alpes datant de cette époque, merci de m'envoyer des photos : sylvie.damagnez@cegetel.net