7_1_13_050

La voici, telle qu'on la découvre quand on se promène sur les hauteurs du village de Crots dans l'Embrunais. Flottant dans une brume bleue d'hiver, dans la plus belle forêt de feuillus du département, elle a été fondée en 1132 sur donation de Guillaume de Montmirail. Tour à tour Chalaisienne, (ordre proche des Cisterciens), aux XIIe et XIIIe siècles, puis Bénédictine, elle a été sécularisée en 1770 pour devenir un hameau rural.

7_1_13_003

Depuis 1972, elle renait par l'action simultanée de l'association des amis de l'Abbaye de Boscodon, de la Communauté religieuse Saint-Dominique, et de nombreux partenaires publics et privés.

7_1_13_005

 Couvrir la page de pierres et d'enchevêtrement de toits, avec la divine proportion, le triangle, le cercle, le pentagone...

 

7_1_13_006

Ouvrir la page à l'architecture romane et l'art cistercien primitif. Aimer la simplicité extrème, l'harmonie des volumes, la maçonnerie, l'appareillage des pierres.  

7_1_13_007

Sortir les instruments de mesure, cordes à noeuds, bâtons, équerres et compas... Utiliser la géométrie, oublier la symétrie, regarder à l'entour, trouver la croix, le carré, le cercle, le pentagone.

7_1_13_008

 Avec le pouce et la main, la coudée, le pied roman, tracer les lignes au sol, tailler et monter les pierres à joints vifs, répéter les éléments selon les chiffres clés, 7 voûtes comme les 7 jours de la semaine, les 7 péchés capitaux, les 7 notes de la gamme, les 7 couleurs de l'arc-en-ciel, les 7 sacrements...

7_1_13_009

 Les fenêtres sont hautes et ne laissent pas le regard s'évader. Elles laissent entrer la lumière et le ciel et les arbres...

7_1_13_012

Respecter les éléments. La course du soleil, les rythmes de l'eau, la présence d'une carrière de pierres. S'ancrer dans la forêt, avec les hommes...

7_1_13_032

 Les moines bâtisseurs savaient, ils tracèrent les lignes brisées de bois et de pierre...

7_1_13_031

Couvrir la page de ciel, du bleu d'hiver, noyé de brume, qui descend jusqu'aux sommets voilés de blanc, caressés par la forêt, par les arbres nus, par la lumière térébrante du soleil.

Pousser la lourde porte de l'église...

L'église

 

7-1-13 016

 Couvrir la page de lumière et de pierre, dans le nombre d'or, 3 fenêtres. Le léger déséquilibre qui accompagne les pas sur le dallage incliné, renforce l'humilité et le sublime qui surprend n'importe quel visiteur. 

7_1_13_019

D'un décor dépouillé et épuré, de vitraux incolores, de pierres sans peinture, la lumière vient de partout... 

7_1_13_020

  le chant puissant et lointain rebondit de mur en mur, de pierre en pierre, frôle le Christ en bois, humble et offert, dans la splendeur de la lumière tiède et de la douceur de l'air.

7_1_13_021

 Christ accueillant et bienveillant, ouvrant ses bras au monde, Christ en Majesté, qui ne montre pas de signes de souffrance. Pas de sang, pas de larmes, pas de doute...

Le Cloître

 

P1090140

 Ouvrir une page, ouvrir des fenêtres de pierre

P1090131

 Fermer un rectangle de ciel où s'évade la parole véritable

P1090127

 Dans le reflet de la vitre, des fenêtres vides

P1090128

 Et de l'ombre à la lumière

P1090129

 Courent les passages du soleil levant

P1090134

 5 carrés de simples dorment sous la neige

P1090138

 Couvrir la page d'eau qui chante et se fige à l'infini

P1090139

 De l'or du ciel

P1090142

 

Au chant de la cloche qui vole en éclats de notes glaciales et coupe le silence de sa lame d'airain, 

Quitter ce lieu de mystère et de magie

De méditation et d'accueil.

 

 

 

Retrouver Boscodon en poésie, sur Ecrins de poésie