la schappe 29 (Copier)

 

Le parc de la Schappe est un endroit insolite et exceptionnel pour une ville d'altitude, avec son plan d'eau, son ancienne usine de peignage des chutes de la soie qui a donné son nom au parc, et ses grands arbres centenaires...

 

la schappe 24 (Copier) la schappe 25 (Copier)

 

Dès l'entrée du parking, la maison qui fait l'angle, supporte un joli clocheton qui devait sonner le début et la fin de la journée de travail pour les 1200 ouvriers que compta cette usine de 1840 à 1933, employés au peignage des déchets de la soie en provenance du Japon, de Chine, de Grèce, d'Inde, d'Italie et de France.

la schappe 1 (Copier)

Ce lieu est le rendez-vous obligé de tous les briançonnais. On y vient en famille avec les enfants, entre deux cours au lycée, avec le pique-nique à l'heure du déjeuner, pour y faire de l'accro-branches ou donner à manger aux canards...

la schappe 18 (Copier)

Il est bordé par l'ancienne usine qui tombe dangeureusement en ruines... Le mot "Schappe" désigne le produit obtenu après travail des déchets de soie auxquels le traitement habituel pour obtenir des fils de soie ne peut s'appliquer.

la schappe 20 (Copier)

 

L'usine a été vendue aux enchères en mars 2013 (je ne vous dis pas le prix, vous allez pleurer...) à une société marseillaise spécialisée dans la récupération de friches industrielles...

la schappe 21 (Copier)

 

la schappe 23 (Copier)

Et si on passe l'objectif entre les barreaux des fenêtres du vieux bâtiment...

la schappe 26 (Copier)

voici ce qu'on peut voir...

la schappe 5 (Copier)

Le parc de la Schappe fut aménagé pour la première fois en 1850.

la schappe 19 (Copier)

Les deux rives de la Durance étaient d'anciennes carrières qui furent remblayées grâce au Commandant Delphin, gendre du directeur de l'usine, qui réquisitionna des dizaines de militaires pour transporter de la terre des vallées de la Cerveyrette et de la Guisane. La rive droite fut  plantée de 28 espèces d'arbres différentes, érables, noisetiers, pruniers, cotonéaster, pins sylvestres, tilleuls, genévriers, peupliers...

la schappe 3 (Copier)

Mais il est temps de flâner dans ce parc au charme désuet du XIXe siècle, 

la schappe 10 (Copier)

Avec les canes et les énormes truites qui s'approchent du bord du plan d'eau dès que vous vous arrêtez...

la schappe 2 (Copier)

la fontaine chantante aux eaux transparentes,

la schappe 12 (Copier)

Il est temps de traverser le petit pont de fer

la schappe 11 (Copier)

pour rejoindre le pavillon japonais sur l'île,

la schappe 16 (Copier)

la schappe 27 (Copier)

de laisser le regard se perdre au bout des belles perspectives que surplombe la Cité Vauban,

la schappe 30 (Copier)

Il est temps de se retourner pour contempler les labyrinthes d'eau...

la schappe 15 (Copier)

De s'arrêter et de s'asseoir pour rêver un peu avec les premières palettes de l'automne...

la schappe 32 (Copier)

De continuer sur le sentier qui s'enfonce dans les gorges de la Durance,

la schappe 33 (Copier)

Jusqu'à apercevoir l'incroyable pont d'Asfeld, 

la schappe 34 (Copier)

Un grand pas, une arche,

pour enjamber les vertigineuses gorges de la Durance, des remparts de la Cité Vauban...

P1060919

...au Fort des Trois-Têtes.

P1060928

Zoomer une dernière fois sur la Collégiale, qui semble plaquée contre la paroi rocheuse de la Croix de Toulouse,

la schappe 35 (Copier)

Quitter ce rêve d'eau et de verdure, pour retrouver le centre-ville et la Rue Centrale.

la schappe 22 (Copier)

Et sourire au passage, au Graph intelligent...

N'hésitez pas à cliquer sur les photos pour les agrandir !

Le bâtiment de l'usine de la Schappe vient de brûler complètement (le 5 octobre 2014). Voir les images ici.