P1030836

La Durance a été longtemps le véritable cordon ombilical entre mer et montagne. Du Moyen-Âge au XIXe siècle, l'impétueuse rivière était en effet le seul et unique moyen pour faire transiter par flottage les lourdes et volumineuses pièces de bois nécessaires à la construction maritime en Méditerranée. De même, sapins et mélèzes haut-alpins ont été largement utilisés dans l'édification des maisons et bâtiments des cités provençales. Les pièces de bois, ainsi flottées sous forme de radeaux, étaient liées les unes aux autres par les "réortes" (mot provençal qui signifie une façon de travailler des liens végétaux pour les rendre plus souples).Les radeliers, pour guider leurs radeaux entre écueils et haut fonds fréquents sur la Durance, utilisaient des rames fixées à l'avant et l'arrière des radeaux. Les plus gros d'entre eux (15 à 20 tonnes) étaient descendus à la faveur des grosses crues.Les radeaux cessèrent de naviguer sur la Durance peu avant la guerre de 1914."
Extrait de la plaquette distribuée lors des descentes de l'année 2004
 

On fête cette année les 20 ans de l'association des Radeliers de la Durance, et pour l'occasion, radeliers italiens et espagnols ont été invités. La construction des radeaux s'est faite sur la rive gauche à Saint-Clément sur Durance, depuis le début de la semaine. Et ce dimanche, les radeaux ont descendu la Durance de Saint-Clément à Embrun.

P1030839    P1030854

 

P1030852   P1030853

P1030842

P1030838   P1030840

A Châteauroux-Les-Alpes, la Durance en une petite chute, forme la "Vague du Rabioux" : remoux et courant très fort font ici la joie des kayakistes et des rafteurs.Ce matin on a installé les rames et vérifié toutes les attaches. Une heure et demi avant le départ, on tapait, on rabottait, on serrait encore les "réortes"

 

..C'est un défi d'aller les photographier à la "Vague" : ça va très vite et c'est spectaculaire !

 

Ce sont d'abord les kayaks et les rafts qui escortent les radeaux... 

P1030891

P1030872   P1030870

P1030883   P1030890

P1030910   P1030914

 

Le premier radeau plonge avec grâce dans la vague...

P1030920

P1030921

P1030923

 Et continue sa route sous les acclamations du public...

P1030926 

Mais ce n'est pas fini ! Ne pas lâcher la barre...

 

P1030925

 

 Ne pas s'approcher de la rive...et tout va très vite !

 

P1030924

 

Et puis voici le deuxième radeau...

P1030933

P1030934

P1030935

Et le troisième...

P1030936

P1030938

...Il est passé !

P1030937   P1030939

  Tout à l'heure on accostera sur le plan d'eau d'Embrun, entrée du Lac de Serre-Ponçon.

P1030949

 

P1030922