Dans l'Antiquité, le pigeon était considéré comme un oiseau protégé des Dieux, et servait aux sacrifices. Par la suite, il fut élevé pour sa chair très appréciée et pour sa fiente ou guano appelée aussi "colombine", qui était utilisée comme engrais. Le pigeon voyageur servit plus tard de messager, à des fins militaires, notamment. Il sert encore aujourd'hui la passion des colombophiles : c'est un bonheur (que j'ai connu dans l'enfance, grâce à mon grand-père colombophile) de les voir revenir un à un au pigeonnier, après parfois de longs périples.

Dans le nord de la France, seuls les seigneurs avaient le droit de posséder des pigeonniers. Au sud, où les coutumes étaient plus libérales, tout le monde pouvait élever des pigeons.

La Révolution abolit ce privilège et permit à chacun de posséder son pigeonnier. 

Aujourd'hui, on n'élève presque plus de pigeons, quand les engrais chimiques ont remplacé la colombine, et quand les transmissions se font par d'autres moyens...

Le pigeon s'est installé dans les villes, où il peut, il niche sur les appuis de fenêtres, sur les trottoirs, dans les bâtiments et surtout dans les clochers des églises. Il pose d'ailleurs un problème dans l'église des Vigneaux, pour faire chanter à nouveau le carillon. Dans la Cathédrale d'Amiens on a installé un système électrique pour l'empécher de nicher.

__________________________________

 

P1010139

A Briançon, dans la Cité Vauban, un grand bâtiment appelé aujourd'hui "Vieux Colombier" servait de Magasins du Génie et de Colombier Militaire.

Le Vieux Colombier

 

______________________________

Chateau-Ville-Vieille (Queyras)

Dans les Hautes-Alpes, les pigeonniers se réduisent souvent à quelques trous pratiqués dans les murs des maisons rurales, sous le toit, comme ici sur cette grande et vieille maison de Château-Ville-Vieille (Queyras). Les trous plus gros, donnent sur le grenier et permettent de faire sécher les récoltes.

________________________

puy_st_vincent 

Puy-Saint-Vincent (Les Prés)

_________________________

          Gap_rue_Cyprien_Chaix__1_

Il en existe aussi dans les villes, comme ici dans cette belle maison de la rue Cyprien Chaix à Gap

________________________________

Eygliers

 

 

 

 Les maisons qui possédaient des pigeonniers en forme de tour ont souvent été restaurées et transformées en gites de vacances ou Chambres d'Hôtes. Nombreux sont alors ces gites qui s'appellent "le pigeonnier", comme ici à Eygliers.

 

P1000306

 

 Eygliers(2)

 ____________________________________________

 Chateauroux_les_alpes Chateauroux_les_alpes2

Chateauroux-Les-Alpes

_____________________

les moulinets hauts (1)

Cette vieille ferme, qui semble inhabitée, possède une tour carrée attenant à l'habitation, et se trouve aux Moulinets-Hauts, sur les hauteurs de Saint-Clément.

 ________________________________________

 

P1350616

A La Roche-de-Rame, dans les dépendances d'un ancien hôtel : la "Maison Fourrat"

P1350619

 

 

_______________________________________

pigeonnier st-j-st-n-2- (6)

Assez rare dans les Hautes-Alpes, le pigeonnier-tour isolé dans la propriété, ici à Saint-Jean-Saint-Nicolas, dans le Champsaur.

 _____________________________________________

zPigeonnier_saint_andr__05140_La_faurie

A Saint-André 05140 La Faurie. Photo : François Queyrel

__________________________________________

 

P1130667

Aux Vigneaux, petite tour isolée dans un jardin. Servait-elle de pigeonnier ? De grenier ? Des deux ?